Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog philosophique de francois CHARLES

Sieste conseillée, voire obligatoire en entreprise

25 Août 2013 , Rédigé par francoischarles Publié dans #management

Si la productivité passe par l’amélioration des outils, de l’organisation et du poste de travail, elle dépend également de la prise de recul, de la gestion de l’énergie et de la capacité à comprendre que nous ne sommes pas des machines et que chaque être est différent.

 

La sieste en est un des ingrédients au profit également de la limitation des accidents de travail et des facteurs de risques liés au stress.

 

Par François CHARLES

Coach, conseil, formateur et auteur en stratégie, management et développement personnel

http://novial.overblog.com

 

Socialement peu admise, elle bouscule les codes et est plus ou moins bien comprise selon les « lunettes », le pied d’appel psychologique du lecteur et le degré d’équlibre de son profil de personnalité pris avec l’outil que vous voudrez (MBTI, TMS, Enneagramme, PCM, couleurs etc…). Si adoptée, elle sera acte de paternalisme et de bienveillance pour les uns, mais acte logique d’efficacité ponctuelle et organisée pour les autres.

 

sieste2.jpg

 

Au même titre que l’on regarde combien coute un séminaire sans voir l’effet de levier qu’il peut avoir sur le fonctionnement et le développement de l’entreprise, il est coutume de pointer la durée du travail sans se rendre compte de la baisse d’efficacité et de productivité de l’heure marginale. Notre historique modèle d’accompagnement social en prend un coup.

Et pourtant, l’aide à la gestion du stress est évidente, même s’il faut en conserver le minimum bénéfique, ainsi que l’aide à la créativité et à l’attention car elle permet au cerveau de reprendre structure et aux pensées de se réorganiser. Il faut la voir aussi d’un point de vue sécuritaire pour les ouvriers travaillant sur les machines, sur les chantiers de BTP et que dire des chauffeurs…

 

N’attendez pas de piquer du nez et de dépasser la ligne rouge énergétique au risque de devoir gérer une crise. Douze heures après le réveil sont maximales et pour la grande majorité, la journée de travail est déjà terminée. Le début d’après midi est donc conseillé pour conserver une batterie bien chargée. A vous de détecter si vous devez dormir à horaire régulier avec le risque de ne pas pouvoir le faire certains jours alors que l’horloge le réclame, ou si vous devez apprendre à dormir dès que possible comme les militaires sur le terrain de manœuvre ou le champ de bataille, les politiques surchargés, ou autres dirigeants, cadres ou artisans ne comptant par leurs heures. Ayez donc toujours si possible un masque dans votre sac. Faites-en de même au volant !

 

Bien entendu elle doit être courte, entre 10 et 15 minutes maximum pour ne pas perturber l’organisation mais surtout pour respecter les phases de sommeil de la nuit. Elle peut être pratiquée dans son bureau, plus ou moins confortablement mais pourquoi pas dans des salles des repos au même titre que l’on voit des salles de remise en forme, hélas surtout pour les cadres.

 

Elle ne doit pas être une revendication syndicale mais un acte de management de la direction qui doit donner la « permission » avec « protection » et doit surtout donner envie de façon encadrée pour éviter les abus mais aussi protéger des moqueries ceux qui s’y adonnent. Rappelons-nous que certains organismes réclament 6 heures de sommeil et d’autres 8 heures, que certains n’auront pas de caries sans se brosser les dents alors que d’autres en auront en se les brossant deux fois par jours. Elle peut être prise en phase de retrait dans votre PRAJI (voir article) mais de toute façon intégrée au temps de travail.

 

Et pourquoi ne pas imposer, comme autrefois en maternelle, un temps de repos sans forcément dormir ? Vu les constats énoncés, il pourrait aussi être finalement bénéfique pour tous, meme pour ceux qui n’en n’ont a priori pas besoin ...

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article