Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog philosophique de francois CHARLES

Le petit prof violent

9 Novembre 2013 , Rédigé par francoischarles Publié dans #poésie

Le petit prof violent

 

Hello, oui c’est bien moi

Le petit prof violent

Qui garde vos enfants

Mais qui est très méchant

 

J’ai bien quitté mon bar

Pour devenir serein

J’espère sans me noyers

N’ayant pu réussir

A gravir le saut mur

Car on m’a gentiment

Interdit cette option

Je ne l’ai su qu’après

Mais qu’importe maintenant

 

Je suis bien dans cette ville

Plutôt aristocrate

Je peux bien à mon aise

Oublier désormais

Les collègues incultes

Plutôt proche des métiers

Qui font vivre les bouches

Qui ne comprennent rien

A ce qu’est la culture

Que j’essaie de donner

A vos gentils enfants

Pour qu’ils évitent ensuite

De salir leurs mimines

Et pointent au chômage

 

J’ai l’air tres gentil

Mais au fond de moi-même

Je sais manipuler

Faire agir les méchants

Surtout les perroquets

Falsifier les papiers

Mentir et insulter

Mentir à mes enfants

Les faire me protéger

Et même parfois aussi

M’aider à violenter

Jusqu’à leur propre mère

Qui dut fuir aux urgences

Un soir de septembre

 

Je sais parfois aussi

La priver de ses droits

Enlever son téléphone

Cacher tous les cordons

La violenter moi-même

Quand nous sommes en voiture

Mais je sais bien aussi

Que j’ai bien désormais

Deux inscriptions fatales

Signalant mes méfaits

 

Je sais très bien aussi

Colporter les mensonges

Colporter les menaces

Instruire les chantages

Toutes les diffamations

Et même les calomnies

Qui peuvent me servir

Pour me sentir vivant

 

Je sais parfois aussi

Poursuivre mes rivaux

Dans ma veille voiture

Leur faire des embardées

Et qu’importe la loi

Car elle sait bien aussi

Que je subis la vie

D’un bon mari trompé

Je sais parfois aussi

Devenir un hacker

Et pirater les sites

Je suis un vrai expert

 

Alors vous qui croyez

Pouvoir me donner

Bon Dieu sans confession

Sachez ôter mon masque

Et regarder en face

Le diable parmi vous

 

 

« Happez »-moi donc si vous pouvez

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article