Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog philosophique de francois CHARLES

l'exercice de l'aveugle

17 Décembre 2013 , Rédigé par francoischarles Publié dans #psychologie

Et si demain je ne voyais plus, m’aiderais tu ? dit Pierre. Tu as de la chance d’avoir déjà vu répondit Paul. Je te laisserais surtout découvrir par toi-même pour un meilleur apprentissage, meme difficile et éviter ta dépendance. Mais je serai là. En attendant profite de tes yeux et de ton cerveau car ils me font défaut.

 

Cette nouvelle métaphore me vient d’une personne proche qui pouvait m’appeler pour me demander où était la lampe mais qui a choisi de travailler seule dans le noir sans doute pour se prouver son indépendance voire son souvenir des lieux, voire me reprocher de n’avoir pas réparé l’éclairage ou simplement s’exercer à voir autrement ?

 

Par François CHARLES

Coach, conseil, formateur et auteur en stratégie et management et développement personnel

 

Et si … nous perdions la vue ? Nous serions obligés de constater, comme le disait déjà Voltaire, notre incompétence inconsciente (je ne sais pas que je ne sais pas) puis notre incompétence consciente  que nous ne savons pas forcément marcher ni trouver des affaires spontanément (je sais que je ne sais pas), puis enfin découvrir une certaine compétence consciente à faire sans voir. La répétition nous emmènera dans l’oubli qu’un jour nous ne savions pas (compétence inconsciente). Mais heureusement nous voyons  et pouvons même désormais nous faire changer une dent pour retrouver la vue si nous la perdons (dernière expérience chirurgicale) et agir sur le cerveau … et non l’œil qui n’est qu’un simple récepteur.

 

Sans faire le jeu de l’aveugle, entrainez vous à écrire de l’autre main et vous verrez que rien n’est impossible, tout n’est qu’apprentissage. Nous pouvons prendre conscience de nos atouts inexploités mais également de ceux que nous utilisons sans plus nous en rendre compte par habitude, comme quand nous ne voyons plus la personne qui apporte le courrier en entreprise alors que pour une personne âgée, le facteur est sans doute un lien essentiel de vie.

 

On peut se poser la question de savoir si cette alpiniste chevronné serait tombé avec sa cordée s’il avait refait ce réapprentissage qui lui aurait permis de comprendre qu’il n’était pas devenu Superman. Il en est de même pour tous les accidents de circulation sur les trajets coutumiers.

 

On peut se poser la question de savoir si votre chef aurait moins été surpris de vous voir déposer votre démission s’il s’était mis à votre place ou si vous auriez été vous-même moins surpris de subir un coup de théâtre d’une séparation professionnelle ou personnelle que vous n’avez pas vu ou voulu voir venir  ?

 

Cet exercice est opportun en organisation et intelligence économique pour savoir si l’on serait capable de retrouver nos affaires une fois aveugle et donc prendre conscience de mieux les ranger !

 

Et si nous redécouvrions de temps en temps notre façon de faire, comme si nous sortions de l’ornière avant qu’il ne soit trop tard ?

 

Et si nous en profitions pour découvrir ou  redécouvrir de nouveau sens sans attendre d’y être contraint de devoir les développer ? N’agirions-nous pas de façon plus équilibrée avec économie d’énergie ? Certains restaurants proposent de découvrir des mets en aveugle. Le résultat est souvent surprenant.

 

Rien ni personne n’est à l’abri de quoi que ce soit. N’attendons pas le dernier moment pour tout simplement parfois changer de lunettes même si cela représente souvent quelques heures et quelques efforts.

 

 

Et vous ? Quand faites-vous l’exercice de l’aveugle ?

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article