Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog philosophique de francois CHARLES

Jeunesse

23 Février 2013 , Rédigé par francoischarles Publié dans #mon programme politique

en ce samedi, voici un nouveau passage de mon programme

 

De nombreux paragraphes traitent déjà de la jeunesse, notamment pour l’enseignement, la culture et l’entreprise.

Comme les séniors, les jeunes doivent être accompagnés par tranches d’âge avec solutions adaptées. Des conseils de la jeunesse peuvent être mis en place en ville et en ruralité en les prenant en considération comme les séniors.

Nous pouvons lutter contre l’illettrisme par la création de fondations ou d’associations d’accompagnement à la lecture comme c’est le cas au Canada.

Nous pouvons favoriser la création de pépinières de junior entreprises européennes, comme en écoles de commerce, avec investissement d’amorçage de l’Etat, des collectivités et d’entreprises ombrelles.

 Nous pouvons développer des ateliers de créativité jeunesse au profit de la vie économique sociale et culturelle en essayant de travailler en interdépendance sur des projets réalistes et réalisables.

La jeunesse doit pouvoir s’exprimer mais aussi comprendre certaines réalités. Elle ne doit plus être associée à la délinquance. Nous devons redonner envie du goût de l’effort à la fois générateur de profit mais aussi de bien être collectif en profitant de l’énergie de la jeunesse. Sachons également être justes et à l’écoute. Nous comptons également sur eux pour les liens intergénérationnels.

Nous devons aussi développer des EPIDE volontaires avec leurs activités et leurs tenues uniformes pour réinventer le nivellement social si possible vers le haut, ainsi que certaines prises de consciences de vie en communauté. L’éducation civique doit être relancée pour comprendre la nécessaire interdépendance entre les personnes et nos règles de vie.

A quoi sert de parler de responsabilisation des parents quand ceux-ci n’ont plus d’emprise. Il faut saisir et responsabiliser la communauté environnante, comme autrefois dans certains modèles quand les salariés étaient logés par l’entreprise.

Le sport peut être une source de défoulement mais également de réinitialisation pour les jeunes, voire de solution professionnelle en dehors des formations techniques.

Enfin, certaines expériences « à la ferme », avec ses réalités et surtout l’apprentissage de la relation animale, ne pourront être que salvatrices pour les relations humaines. 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article