Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog philosophique de francois CHARLES

Affaire ALSTOM - ma lettre à A. Montebourg

27 Juin 2014 , Rédigé par francoischarles Publié dans #europe

Monsieur le Ministre,

 

Je tenais personnellement à vous féliciter pour votre intervention dans la négociation du dossier ALSTOM que j’ai suivi avec attention avec certains de nos membres devant cette alerte de perte de compétence au profit d’une entité non européenne.

 

Par vos actions, accompagnées par le premier ministre et le Président de la République, vous avez su créer une interdépendance entre d’une part la conservation d’un savoir-faire français dans l’énergie et dans les transports et d’autre part l’apport étasunien qui était certes déjà en relation industrielle mais qui plus est représentait un endormissement potentiellement alarmant bien connu dans l’armement européen.

 

Bien au fait des réalités de ces dossiers depuis mon passage au service des affaires industrielles de la DGA en charge d’affaires nationales, européennes, étasuniennes et asiatiques, j’ose croire que vos actions vont initier une vraie politique industrielle européenne, qui veille trop à la concurrence interne sans mener de réelle politique externe, et gommer la faillite de notre système d’intelligence économique à la fois national et européen, sur lequel nous travaillons, qui attendait peut-être une légitimité à son existence.

 

La tentative d’offre concurrente, certes avec le Japon, qui cherche aussi une certaine autonomie avec les Etats-Unis, comme avec le reste du monde, était sans doute opportune. Pour autant, si l’AIRBUS de l’énergie, voire des transports, n’est pas encore éteint, il est toujours possible. Rappelons-nous que les AIRBUS volent avec des CFM 56 qui ont sauvé SNECMA en son temps et qui représentent une des meilleures coopérations transatlantiques tout en conservant une compétence nationale éprouvée et reconnue. AIRBUS et ARIANE ESPACE sont pour l’instant les seul champions européens qui ont créé l’Europe avec la bienveillance de la Commission européenne qui sait donc agir politiquement car il n’existe aucune concurrence interne, ce que les autres secteurs peuvent envier à l’aéronautique. Rappelons-nous enfin, en clin d’œil franco-allemand, que si un moteur, notamment européen, semble être un seul bloc, il comporte toujours une partie froide et une partie chaude bien distincte qui ne les empêchent pas de fonctionner ensemble.

 

En espérant avoir le plaisir de vous rencontrer à Paris ou en Bourgogne, pour échanger sur ce sujet comme sur d’autres, je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, mes salutations distinguées et mon profond respect.

François CHARLES

 

Président de l'IRCE

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article