Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog philosophique de francois CHARLES

le gendarme amoureux

31 Mai 2014 , Rédigé par francoischarles Publié dans #poésie

 

 

Il était près de moi

Toujours près de moi

Je n’y prenais pas garde

Mais il montait la garde

 

Un sms par ci

Un sourire par là

Une belle attention

Qui ne portait de nom

 

Je l’ai réalisé

Quand il nous a reçu

Il t’avait bizarrement

Très mal considéré

 

Il était bien gêné

Car il savait très bien

Que tu lui avais pris

Son bien le plus précieux

 

Il ne souhaitait pas

Instruire notre plainte

De peur de me nuire

Lui avais-je demandé ?

 

Il avait même aussi

Remis bien en question

Ton grade et ta fonction

Comme si usurpée

 

Il usait de sa place

Pour contredire tes dires

Tu t’es bien rattrapé

Et écrivant au chef

 

Mais je sais bien aussi

Quand nous fûmes en crise

Que j’en ai profité

Pour bien te bannir

 

Il m’a bien aidée

A tenter d’effacer

Les menaces proférées

Que tu avais reçues

 

Je sais bien qu’il était

Dans toutes les manigances

Pour te pourrir la vie

Et puis te vendre aux autres

 

Il couvrit les violences

Qu’un autre m’avait données

Il couvrit les violences

Qu’un autre t’avait faites

 

Mais pris bien cette fois

Avec délectation

La plainte déposée

Suite à ta réaction

 

Bien légitime ma foi

Mais tu savais aussi

Mon profil dangereux

Enfant et schizophrène

 

N’assumant qu’à moitié

Rejetant mes amis

Rejetant mes amants

Pour mieux me protéger

 

Je l’entraîné ma foi

Le voulu-t-il ou pas

Vers un abîme sans fin

Qu’il risque de connaître

 

Entre amour et police

Comme entrer dans les ordres

Parfois il faut choisir

Sinon gare au désordre

 

 

 

Lire la suite

Enfin, je suis quelqu'un !

30 Mai 2014 , Rédigé par francoischarles Publié dans #poésie

 

Enfin je suis quelqu’un

Enfin j’ai du pouvoir

J’attendais ce moment

Tu n’as pas pu le voir

 

Enfin je suis quelqu’un

Plus puissante qu’avant

Plus puissante que toi

Mais pas encore que lui

 

J’avais viré le fou

Tout a pu s’accomplir

Il en reste encore un

Mais il sait s’en tenir

 

J’étais déjà élue

Mais cette fois c’est bien mieux

Il n’était plus question

De compter recompter

 

Cette fois, figure toi

Qu’ils sont tous à mes pieds

Et tous leurs yeux pétillent

Pas que pour mes souliers

 

Oui je t’ai pris ta place

Celle que tu devais prendre

Mais je t’ai bien grillé

Mais ne vas pas te pendre

 

J’applique tes méthodes

J’applique tes principes

Je fais tout comme toi

Mais sans le dire aux autres

 

J’espère m’en sortir

Car tu sais une mairie

C’est pour moi comme la lune

C’est pour moi comme des prunes

 

Je n’aime pas les chiffres

Je n’aime pas les gens

Mais j’aime bien diriger

Et voir que l’on m’admire

 

Et comme tu l’as écrit

Je vais bien m’appliquer

A faire la promotion

De la ville des druides

 

C’est bien là mon point fort

Tu t’en es aperçu

Quand nous travaillions fort

Souvent à corps perdus

 

Si tu veux elle est là

Je te la garde au chaud

Si je peux la garder

Car j’avoue que j’ai peur

 

Mais il faut assumer

Et là je te promets

Que si l’angoisse monte

Je ne t’appellerai plus

Au milieu de la nuit

 

J’irai voir mon miroir

A qui je me confie

Et qui me le rend bien

Je suis enfin quelqu’un !

 

 

 

 

 

Lire la suite

le jeu du volet

30 Mai 2014 , Rédigé par francoischarles Publié dans #poésie

 

 

Tu étais revenu

Tu t’étais échappé

Mais tu étais bien là

Bien là tout près de moi

 

Avant d’aller dîner

Je t’avais mis un mot

Et même plus que ça

Derrière notre volet

 

Je souriais d’avance

D’aller voir vite vite

Si la petite souris

Etait-elle bien passée

 

Mais je n’ai pu le faire

Car un malaise j’ai eu

En pensant trop à toi

En écoutant les autres

 

La suite tu la connais

Mais je sais bien qu’un soir

Tu as vu ce volet

Entrouvert dans la nuit

 

Il n’était pas pour toi

Et j’en suis désolée

Et je m’en veux aussi

Car le jeu du volet

Etait notre secret

 

Lire la suite

Mes carnets de rêve

30 Mai 2014 , Rédigé par francoischarles Publié dans #poésie

 

 

 

Ils sont toute ma vie

Ils sont mes souvenirs

Ils sont mon bien précieux

Et toi seul les as lu

 

Ils sont toutes mes peurs

Et mes envies aussi

Ils sont mes questionnements

Qui me suivent jusqu’ici

 

Ils racontent mon enfance

Elevée à la dure

Elevée en violence

J’en rêvais même la nuit

 

Mais je rêvais aussi

De longues échappées

Sur un cheval volant

A la crinière argent

 

Rêvais je déjà de toi ?

Je ne pourrais le dire

Mais je t’ai reconnu

Je sais qui tu étais

 

Mes rêves ont continué

Tu y étais présent

Et puis parfois absent

Chaque nuit de rupture

 

Aujourd’hui tu es loin

Je rêve tout éveillée

Pour tenter de survivre

Pour tenter de revivre

 

Les émotions de mai

Ne peuvent remplacer

Tous les tableaux vécus

Qui ne peuvent s’effacer

 

Lire la suite

Le positionnement électoral des communes de moins de 1000 habitants

29 Mai 2014 , Rédigé par francoischarles Publié dans #territoires de Cote d'or

 

En France, au même titre que les PME représentent la majeure partie des entreprises, les petites communes représentent un certain poids et une certaine identité de vote qui vient de s’affirmer encore récemment en faisant largement pencher la balance. Les dernières élections européennes, qui ne sont pas nationales, ont reflété davantage le vote bleu marine des campagnes conservatrices qui oublient également parfois les aides substantielles peu connues mais accordées par le système qu’elles condamnent.

 

Par François CHARLES

Economiste, politologue, conseil en stratégie et management, animateur territorial et politique

 

Le vote a une fois de plus sanctionné le gouvernement, comme pour les élections municipales, sans se reporter sur la droite dite républicaine incapable de faire mieux et diabolisant le FN protégeant nos terres en oubliant bien des réalités. Remarquons que le centre droit, modéré, pédagogique et pragmatique, se stabilise.

 

Chaque vainqueur sait utiliser l’effet de levier produit au national en terme de signe d’adoubement ou de sanction. Quand les Bordelais élisent au premier tour un maire de droite mais votent à gauche pour les élections nationales, nous pouvons en conclure que les élections municipales ne se veulent pas nationales. Quand Dijon maintient son maire de gauche mais vote UMP aux européennes, on peut en conclure qu’elle est bien a droite et que cette dernière n’avait peut-être pas le bon candidat ou la bonne équipe pour les municipales...

 

Mais est-ce les mêmes réalités pour les petites communes de moins de 1000 habitants, où les règles électorales sont souvent « ajustées », en fonction souvent des us et coutumes locales, et qui se disent non politisées ? S’agissait-il d’un vote de défiance de tout ce qui impose certaines directives à ces bastions et forces vives désirant faire entendre leur voix mais qui ne sont jamais là pour prendre le temps d’y travailler, comme les PME, laissant généralement et respectivement aux institutions et aux grandes entreprises le soin de le faire et de les blâmer ensuite sans prendre leur responsabilité ? Les petites communes, qui sont davantage gérées comme des entreprises familiales, doivent prendre conscience de cette dimension politique réelle ou sous-jacentes dont elles usent d’ailleurs au sein des communautés de commune avec ou contre les villes, et dont les maires peuvent être également encore conseillers généraux, députés ou sénateurs.

 

Alors que des institutions nationales et européennes tentent d’harmoniser des systèmes nationaux dans certains domaines, la relative compréhension des règles s’illustre parfois sur le terrain par l’organisation d’un vote, où l’essentiel semble être que « tout se passe bien, voire en « ajustant la règle dans le bon sens ». Mais encore faut-il déjà la connaître afin de pouvoir la discuter. Par exemple, dans une petite commune généralement « enfant libre », qui reçoit pourtant les directives des préfectures, il est possible que les assesseurs soient en fait les membres du conseil municipal, non déclarés comme assesseurs et que les assesseurs déclarés soient en fait considérés comme des délégués chargés de surveiller. Du coup les personnes voulant être assesseurs ne sont donc pas invitées à être au bureau de vote… vous suivez ? Il est aussi possible que certaines personnes non inscrites puissent tout de même voter ou que les affiches ne soient pas réglementaires. Allez ensuite expliquer la politique européenne…Nous voyons cela aussi en entreprises où les établissements appliquent ou non volontairement les directives du siège, comme quand la France applique ou non les directives européennes.

 

Face à ceci, les politiques qui fonctionnement en « parent bienveillant », par des coups électoraux avec des aides financières ou de belles promesses, se moquent souvent de l’explication de texte technique qui peut changer un vote ou découragent ceux qui la prodigue de peur de devoir partager le pouvoir. Ils oublient qu’ils peuvent aussi rassurer le peuple avec des discours techniques, même dans les campagnes où désormais on trouve des paysans bardés de diplômes ayant eu une autre vie auparavant. Il en est peu à peu de même avec certains conseillers municipaux qui apportent de réelles compétences nécessaires pour faire face à leur environnement et le comprendre en toute conscience. C’est peut-être un autre changement.

Lire la suite

LE COACHING DE L'ACTEUR DE CINEMA

26 Mai 2014 , Rédigé par francoischarles Publié dans #psychologie

 

En cette fin de festival de Cannes, il est important de comprendre l’accompagnement qui peut aider au succès d’un film, souvent par un simple coup de baguette magique ou un coup de laser sur un grain de sable : celui du coaching d’acteur de cinéma, voire de réalisateur.

 

Par François CHARLES

Coach professionnel, conseil, formateur en stratégie, management et développement personnel, créateur du modèle SPM®

 

J’ai pu vivre l’expérience du cinéma lors de mes nombreux tournages pendant 10 ans, avec un alibi de figurant, avec parfois des petits rôles où j’ai même pris une fois, sur le champ, de par certaines prédispositions et qualités remarquées, la place d’un acteur professionnel à ses dépends sur décision d’un réalisateur bien connu. J’ai donné la réplique à de grands noms, en m’y croyant déjà avec des « on se la refait », ou en faisant la bise à de belles actrices célèbres, avec des scènes retenues ou hélas coupées. Cela me permettait de vivre momentanément dans un milieu différent du monde industriel en fréquentant des acteurs mais également des producteurs qui me parlaient des problématiques relationnelles et des risques financiers comme finalement dans l’industrie. Cela me permettait aussi de me fondre dans le métier et de comprendre le rôle des myriades d’assistants, les phénomènes de jeux, les situations de force mais aussi de volonté de compréhension des uns et des autres pour faire un bon film. Mon stage au cours Florent « l’acteur devant la caméra » m’a aussi aidé à mieux comprendre les adaptations plus ou moins agréables que l’on peut demander à l’acteur.

 

C’est au cours d’un de ces tournages que j’ai pu déceler un vrai besoin de facilitation par une demande indirecte de l’acteur vedette qui avait des difficultés de dialogue avec le réalisateur. Le succès du film en fut peut être lié. Un autre exemple d’accompagnement fut ce tournage dans un lieu, où je venais d’ailleurs généralement comme client, où la jeune actrice qui n’en pouvait plus de l’intransigeance du réalisateur, et qui était à bout de force en tournant même avec une entorse mal soignée, m’a demandé de l’aide. J’ai eu encore cet autre exemple d’une actrice qui avait tellement froid qu’elle ne pouvait jouer et qui a apprécié mes fioles de potion magique PNL ou de cet acteur qui préférait se ressourcer vers les figurants …

 

L’acteur de cinéma, comme le cadre ou le collaborateur en entreprise, doit mieux que quiconque savoir qui il est et prendre conscience qu’il peut franchir la ligne imaginaire de chaque action après avoir fait le point sur les éléments contrôlables et incontrôlables potentiels afin d’assurer son rôle pleinement. Il peut connaître ses forces et ses faiblesses face à un scénario puis face à la situation rencontrée et à ce qu’attend le public. Il peut connaître ses préférences de fonctionnement, ses zones d’ombres, sa devise, savoir comment il se voit, comment les autres le voient ou doivent le voir et savoir ce que les autres doivent ou non savoir. Il peut réaliser qu’il est possible de gérer son énergie et qu’un réapprentissage permanent ainsi qu’une interdépendance entre lui et le personnage de son scénario, qu’il a accepté, sont souvent salvateurs. La confiance et l’osmose, parfois assurées par l’équipe que le réalisateur « parent » saura ou non créer avant le tournage, pourra aussi l’aider à faire passer certains messages et mieux se mettre dans la peau de son personnage et de ses émotions en changeant ou non de personnalité, telle la chrysalide qui devient papillon. Il en va souvent de la réussite du film.

 

L’acteur peut repasser autant de fois qu’il le veut ou qu’on le lui impose mais se fond dans un personnage, parfois en changeant d’apparence physique pour les besoins d’un film, et doit montrer des émotions sur grand écran sans savoir qui va le voir. Il n’aura souvent comme miroir pendant le tournage que celui du réalisateur, et ne saura pas forcément s’il a fait une erreur, sauf s’il visionne les rush ce qui est rare. Et souvent, l’acteur ne va pas voir ses films…

 

Il peut comprendre qu’il est possible de réguler sont stress face à une situation inhabituelle, d’effacer les éléments noirs de son cerveau et de se ressourcer intérieurement pour que ses problèmes personnels et son humeur changeante n’impactent pas sur son personnage ni avec le réalisateur avec lequel il est parfois en relation de force mais avec qui il doit échanger et travailler.. Il peut se ressourcer en équilibrant sa journée de tournage entre les passe-temps en bavardage, les rituels à la table régie plus ou moins garnie en fonction du budget ou alors au maquillage. Il peut utiliser les phases de retrait et d’intimité en osant dire si ça ne va pas ou en jouant psychologiquement sur le tournage (certains acteurs se reconnaîtront).

 

Souvent l’acteur de cinéma, qui vit de façon plus éphémère que le comédien de théâtre, devra faire l’acceptation des cycles. Il devra savoir faire le deuil du film qui n’a pas marché pour passer à autre chose. Mais il devra le faire en comprenant avant d’oublier trop vite sans prendre conscience du boulet qu’il va tirer. Reste à savoir à cause de qui ou de quoi un film marche ou ne marche pas…Mais il devra aussi savoir capitaliser une œuvre qui a été ovationnée ainsi que tous les signes de reconnaissances reçus pour s’en servir sur certaines situations difficiles. En fonction des types de personnalités, certains y parviendront mieux que d’autres, c’est ainsi.

 

Qu’il estime avoir ou non besoin d’accompagnement humain, il doit savoir que des techniques psychologiques, transactionnelles et de processus utilisées en entreprise sont là pour l’aider à atteindre ses objectifs et mieux gérer certaines situations sans attendre l’expérience des années. En plus de celles déjà abordées (SWOT, PCM, deuil, interdépendance…), nous citerons la respiration, la visualisation, la position « méta », le MBTI, l’Ennéagramme, l’écoute active, l’ancrage, le recadrage, le contrôle de l’énergie et des émotions...

 

Le comédien de théâtre peut aussi avoir besoin d’accompagnement pour des raisons et des réalités similaires mais également différentes qui peuvent être des avantages ou des inconvénients. Le Il joue la comédie, répète maintes fois et ensuite passe en direct dans un lieu à la fois devant son public qu’il voit, qu’il ressent et avec lequel il peut s’adapter immédiatement. Si le comédien fait une erreur elle sera ancrée mais pourra être rattrapée immédiatement d’une séance à l’autre, voire pendant la séance en espérant que le public reviendra car les mauvais ressentis se propagent plus vite que les bons, quel que soit l’environnement.

 

Le comédien doit être au mieux de sa forme de nombreux jours pendant deux heures quand l’acteur doit l’être toute une journée ou en soirée. L’acteur est choisi et doit apprendre à travailler avec d’autres alors qu’une « troupe de théâtre » a priori plus soudée se forme souvent d’elle-même. La chose est bien connue également en entreprise.

 

Faut il contenter tout le monde ou une certaine catégorie de spectateurs ? Faut-il donner une importance relative au critique de cinéma qui ne doit pas oublier qu’il n’est leader d’opinion que d’une partie du public quand il ressent ou non quelque chose. Faut-il donner plus de crédits aux commentaires des pairs sachant que les avis peuvent ne pas être partagés par le public ? L’essentiel est de récompenser des films « qui font avancer le cinéma ». Parfois l’unanimité est créée par l’alimentation de toutes les parties du cerveau (logiques, logistiques, relationnelle et conceptuelle) sans le savoir ou avec méthode. Mais il en est de même pour les danseuses du Lido et surtout de la meneuse etc…

 

Quant au réalisateur … c’est une autre histoire que je vous conterai une prochaine fois !

Lire la suite

communiqué suite aux élections européennes

26 Mai 2014 , Rédigé par francoischarles Publié dans #politique

Lire la suite

Ressourcez votre moelle épinière !

25 Mai 2014 , Rédigé par francoischarles Publié dans #psychologie

 

Votre corps, votre âme a besoin d'achange, de partage, de "branchement" comme devraient davantage le faire cavaliers et chevaux

 

Votre chat seravent votre partenaire de "calins" favori, comme le mien d'ailleurs

 

 

  IMG-20140521-02901

 

 

Lire la suite

Rappel des anciennes publications : Deux ans d'animation, de réflexion et de violence politique

22 Mai 2014 , Rédigé par francoischarles Publié dans #politique

 

publié chez DICTUS  en vente chez MOREBOOKS et AMAZON

 

2-ANS.jpg

Lire la suite

Rappel des anciennes publications : Rétrospectives politiques 2012

22 Mai 2014 , Rédigé par francoischarles Publié dans #politique

 


publié chez DICTUS en vente chezs MOREBOOKS et AMAZON

 

 

retro-2012.jpg

Lire la suite
1 2 > >>