Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog philosophique de francois CHARLES

Le stratège F. Sauvadet mène sa croisade de reconquête des territoires

31 Août 2013 , Rédigé par francoischarles Publié dans #territoires de Cote d'or

En cette fin de mois d’Aout, l’UMP,  l’UDI et ses composantes bourguignonnes, mais pas que, sont invitées à se rejoindre en haute Cote d’Or. C’est un signal fort vers la gauche, même si les carottes sont déjà cuites pour la majorité actuelle qui fait pire que N. Sarkozy pour être impopulaire, et pas pour les mêmes raisons, mais aussi vers le vrai centre et surtout vers les électeurs du Front National.

 

IMG-20130818-02190.jpg

 

Par François CHARLES

Animateur politique, territorial et européen, ancien responsable et cadre de partis, créateur de Droite Fédérale, conseil en stratégie, intelligence économique et management

 

Après avoir mené sa France forte, puis son appel de Dijon, F. Sauvadet mène sa croisade depuis ses terres atypiques, très vastes et non représentatives des territoires de France et d’Europe mais qu’importe si elles les montrent mieux.

 

Bien qu’invité cette fois par le patriarche après nos joutes violentes des cantonales,  législatives puis potentiellement UDIstes désormais oubliées, je me suis excusé pour certaines raisons et pour tenir ma parole de me retirer des réunions politiques sine die. Je vais peut- être le regretter comme quand j’ai préféré jardiner plutôt qu’aller passer le concours de l’ENA que j’avais préparé pendant un an mais c’est ainsi.

 

Le chef invite ses amis de l’UMP et de l’UDI de toute la Bourgogne et non de la simple Cote d’Or, en jouant l’entente cordiale depuis son plateau isolé de l’Auxois, qu’il a le mérite de mieux faire découvrir, travaillant de ce fait sur les municipales, les régionales et les européennes. Mon appel aux Cote d’Oriens suivi de l’appel de Dijon de FS puis de cette fête des Bourguignons sont des clins d’œil. La gauche est donc invitée à quitter le territoire ou à se soumettre… Les militants petits soldats vont aussi se retrouver, les uns regardant du coin de l’œil ceux qui ont quitté le navire UMP. Le plan des tables va-t-il être fait en fonction des départements ou des partis ?

 

En cela F. Sauvadet rejoint JL Borloo qui communique sur le « partenariat avec l’UMP du moment que c’est l’UDI qui gagne » mais il s’y oppose, suite à son interview donnée au Dauphine, quand il ne veut ni de constat sur les années Sarkozy, ni de F. Bayrou qui a voté à gauche, pour mieux aller de l’avant. Après s’être opposé à H. Morin, cela ne m’étonne pas étant donné ce que j’ai pu observer pendant la séance constitutive du mouvement à Paris. Il invite aussi F. Baroin, qui comme lui avait été intégré au gouvernement Sarkozy pour faire rentrer une composante élective.

 

FS a raison de montrer un discours fort face au FN et pour les électeurs indécis. Le FN ne l’inquiète pourtant pas localement, mais peut surprendre dans les isoloirs, surtout dans nos campagnes. Peut-être veut-il faire oublier que l’UMP n’a que peu de grandes victoires à son actif ou créer un vent nouveau profitant du changement de cycle ?

 

Ce rassemblement ne peut qu’assiéger encore mieux les mairies qui vont tomber d’elles-mêmes, comme par exemple la sous-préfecture de Montbard qui sera logiquement reprise par L. Porte qui va notamment profiter des projets d’infrastructure lancés par la maire actuelle et qu’elle a votés en espérant qu’elle ne mettra pas ce dossier dans n’importe quelles mains… Et pour la vision, je ne m’inquiète pas car je sais qu’elle lit tout. Est-ce bien entendu ? Dijon ne tombera pas cette fois mais Chalon mécontente semble mure, comme d’autres. Cette cohérence régionale doit désormais trouver écho en dehors de nos frontières comme quand je mobilisais les foules franc-comtoises pour les régionales leur disant que les Bourguignons, restés historiquement cousins, les attendaient pour travailler en cohérence.

 

Il reste aussi à FS de pouvoir composer avec l’autre stratège A. Houpert, qui est le seul capable de gagner sur Dijon, laissant tomber la guérilla des hauts plateaux … 

Lire la suite

Respirez de façon consciente et faites baisser votre tension et votre stress

30 Août 2013 , Rédigé par francoischarles Publié dans #management

On ne le dira jamais assez : respirez ! Je reconnais que pour certains profils psychologiques, s’y astreindre n’est pas facile. Mais autant on peut adopter les polarités du MBTI en voyant les électrodes du cerveau s’allumer différemment entre Pierre, Paul, Nathalie, autant il est possible de voir immédiatement le résultat d’une respiration et donc de s’en convaincre pour le bienfait de notre organisme et de notre vie personnelle ou professionnelle.

 

Par François CHARLES

http://novial.overblog.com

Coach, conseil, formateur et auteur en stratégie, management et développement personnel

 

Le mois dernier, j’ai tenté et réussi à contrôler ma tension lors d’une visite médicale. Au premier bras je dépassais 14. Le médecin ne s’inquiéta pas en me disant que c’était normal qu’elle soit forte en fin de journée, comme pour la température, et me pris alors l’autre bras. Voulant passer en dessous de 14, je me mis aussitôt à respirer doucement et profondément plusieurs fois sans qu’il ne le voie et il s’étonna : « oh tiens bizarre, je trouve 13,8 ». Je vais reprendre aussi le pouls. Ah, tiens ?  Il a baissé aussi. Je lui ai expliqué et nous en avons profité pour parler d’autres liens physiologiques.

 

Les plongeurs connaissent bien cet exercice. Bien entendu, on me dira que j’ai une attitude sportive, que je connais les arts martiaux, que je chante et que j’interviens souvent en public mais ce contrôle du fonctionnement et de l’énergie peut être à la portée de tous.

 

Respirer pourquoi ?

Comme le moteur de nos voitures, nous avons besoin, entre autres ingrédients, de carburant et d’air. Ces sources d’énergie nous permettent de vivre normalement mais aussi de supporter, sans nous mettre en péril, les efforts que nous provoquons, comme par exemple faire du sport sans y être contraint ou ceux auxquels nous devons aussi faire face sans forcément en avoir la maitrise, comme lors d’une négociation où il s’agit de doser ses efforts et donc son énergie en proportion de vos différences avec la partie adverse et où il faudra ne pas s’asphyxier ni asphyxier l’autre. Il s’agira encore par exemple d’être en confiance avant une intervention ou de pouvoir terminer un travail vous rappelant certaines réalités techniques et calendaires.

 

Bon exercice de PNL, où l’ordinateur a aussi besoin d’air pour éviter la surchauffe, respirer procure à notre cerveau une sensation de bien être, aide à réassembler nos « fichiers », à relativiser et à enlever pour un temps le sentiment de fatigue car rien ne remplace le sommeil et le repos.

 

Respirer quand ?

Tout le temps bien évidemment mais surtout avant de franchir une ligne imaginaire, comme rentrer dans une salle, prendre son téléphone, avant de taper la balle pour éviter un mauvais coup ou éviter de taper sur son voisin s’il vous énerve … Mais il faut également respirer pendant l’effort, la réunion, mais cette fois avec discrétion. En coaching, j’oriente souvent sur des séances quotidiennes de respiration de façon retirée mais également se le permettre en public sans forcément que l’entourage ne s’en rende compte, comme pour le Switch et l’effacement des énergies négatives en séance. Mais souvenez vous aussi que nous sommes tous différents et l’exercice de Pierre sera peut être différent de celui de Paul ou de Nathalie.

 

Respirer comment ?

Tout d’abord les deux pieds si possible bien ancrés au sol. Ensuite avec le ventre, et non avec le torse, en inspirant et en le faisant gonfler puis en expirant et le vidant, tout en ressentant le flux de haut en bas puis de bas en haut, comme remplissant et vidant une bouteille restée droite. Il ne faut pas simplement le « faire », il faut en « prendre conscience ».

 

Par contre, je vous souffle un petit truc et un clin d’oeil : pour les contrôles d’alcoolémie, ne respirez pas en remplissant la bouteille et mieux encore… ne la videz pas !

Lire la suite

Syrie : le passer outre de l’ONU cachera l’échec politique de l’Union européenne

28 Août 2013 , Rédigé par francoischarles Publié dans #europe

 

 A la veille de l’intervention en Syrie, avec la concentration de forces projetées occidentales et le retrait de ressortissants russes, la défense européenne semble une fois de plus se limiter à quelques pays. Le « passer outre » de l’ONU sauve finalement le consensus mou et l’échec des négociations de l’Union européenne et de la ligue arabe, à moins qu’elle ne les montre mieux.

 

Toujours est-il qu’il faut en finir avec ce conflit interne, réactivé avec une phrase d’adolescent « Bachar dégage » écrite sur un mur, mais en prenant bien en considération que c’est une fois de plus une lutte religieuse et que c’est cette région qui allumera sans doute la maiche du prochain conflit mondial mais aussi qui soudera peut-être ensuite davantage l’Europe.

 

Par François CHARLES

Economiste, conseil en stratégie, intelligence économique et management, président de l’IRCE, ancien responsable Europe et Asie à la DGA

 

Madame Ashton, la haute représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères nous assurait de ses efforts pour négocier, comme le faisait l’ONU, sur un pays proche de nos frontières. Mais encore fallait-il le faire avec méthode et efficacité pour éviter que le temps laissé à la diplomatie ne laisse aussi le temps à  la  réduction des révoltes.

 

Il faut donc cette fois une intervention chimique contre les populations pour faire réagir les ministres des affaires étrangères de l’Union qui se sont réuni et ont condamné cette ligne rouge dépassée qui démontre, comme en 1916, à la fois l’impuissance des armes classiques et la volonté d’anéantir à la fois la résistance armée et la population qui la soutient. Les actions ne sont pas nouvelles en Syrie mais désormais elles se savent. Bachar en Assad, enfant adapté soumis à qui l’on pouvait a priori faire confiance, comme l’étaient les dirigeants tunisiens et égyptiens, mais non rebelle comme le dirigeant libyen, a été forcé de se mettre à la politique et a adopté certaines méthodes. Existe-t-il encore un doute ? Comme on le voit en politique, souvent quand un camp ne fait pas une erreur, c’est l’autre qui le pousse à la faire ou le fait à sa place, voire le maquille. Il n’y avait pas d’armes de destruction massive en Irak et l’épisode de la maternité bombardée avait été monté de toutes pièces. Mais il y avait aussi de vraies actions de nettoyage ethniques et cette fois, en Syrie, les médecins ont l’air formel. C’est la ligne que l’Egypte n’a pas franchi.

 

La ligue arabe n’a pas mis en place de force tampon mais avait proposé que Bachar puisse laisser sa place au vice président pour former un gouvernement d’union nationale. Les propositions raisonnées de ne pas renverser Bachar, comme le demandent les Russes, mais de simplement de le « corriger », semblent par contre avoir été écoutées. L’Union européenne pourrait reprendre ensuite la main en l’intégrant dans une logique de prospective euro méditerranée comme l’avait déjà semble t il proposé N. Sarkozy.

 

Attention, la Syrie n’est pas la Libye, à la fois d’un point de vue énergétique,  stratégique et religieux. La Russie souhaite cacher le méfait et mettre son véto car en validant toute action, V. Poutine ne pourra plus faire ce qu’il veut chez lui, selon le principe de non ingérence, surtout avec ses républiques islamiques. Il préfère la dictature d’une branche chiite modérée et tolérante que sont les Alaouites plutôt qu’une branche dure non contrôlable comme dans d’autres pays avec les retours d’expérience que nous connaissons, même si en Lybie nos correspondants ne décrivent pas un chaos si grand que l’on veut l’entendre. La Syrie est par ailleurs pour la Russie un pays stratégique pour l’accès à la mer avec le port de Tartous et cette dernière n’imagine pas perdre cet avantage au profit des étasuniens implantés en Turquie. Donc tant que les frappes se font en l’air, le risque d’embrasement est limité.

 

La Chine se moque bien de Bachar el Assad mais soutient la Russie agissant aussi chez elle par force pour maintenir un régime fort, même si la Chine et la Russie ont du laisser du lest économique à leurs régions. Contrairement à la France qui a usé 28 fois de son droit de véto, la Chine ne l’a utilisé que 8 fois car elle ne s’intéresse qu’à ses intérêts, n’est pas une puissance coloniale (Tibet mis à part) et n’a pas de volonté d’influer politiquement sur le monde (au moins pour l’instant).

 

La France, qui connait la Syrie mieux que quiconque en occident, où de nombreuses personnes parlent sa langue à commencer par son Président, peut se permettre de hausser le ton comme d’ailleurs au Mali, initiant ou accompagnant la démarche étasunienne. Le Royaume-Uni est bien entendu toujours là pour faire le coup de force, mais qui parfois se fait interdire le survol de certains territoires. Au sein de l’Union apparaissent parfois les puissances économiques, parfois les puissances militaires de premier rang, appuyées logistiquement par les autres comme encore au Mali.

 

Ce n’est pas l’Union qui rentrera en guerre, de façon « limitée » comme en Lybie, mais quelques pays sauf que les logiques d’alliance au sein de l’OTAN, quasi copier coller de l’Union, produira le même effet.  Par contre, une réaction forte de certains pays d’Europe ne peut que rassurer d’autres pays européens plus à l’Est qui auraient aimé voir cette réaction en 1938 ou pendant les révoltes des années 50. Et en cela, c’est un point positif pour l’Union.

Par ailleurs, envoyer des bombes de façon ciblée est sans doute plus efficace que de livrer des armes sans savoir à qui elles profiteront.

 

La toute puissance étasunienne se donne la permission d’intervenir cette fois dans un conflit interne soutenu par l’extérieur sans la protection de l’ONU. La Turquie, qui avait freiné en partie la logistique de l’OTAN pour l’Irak, veut profiter de la croisade pour « régler son compte à Joe » rappelant ce fameux jeu d’analyse transactionnelle.

 

Les Etats-Unis savent bien que la Russie n’est pas apte à tenir une guerre ni lutter durablement militairement. Les Chinois qui leur viendront en aide n’auront bien entendu pas le dessus face aux puissances occidentales d’un coté et au Japon et à la Corée de l’autre qui ont un arsenal tres impressionnant. Seule l’arme nucléaire fera le ménage en Europe pour sauver la face voire en Asie car la Corée du Nord en saisira sans doute l’occasion. La Russie, plus européenne que certains pays de la veille Europe, intégrera ensuite l’Union et la Sibérie servira de zone tampon internationale avec la Chine.

 

Mais nous n’en sommes pas encore là …

 

 

 

 

 

Lire la suite

Sieste conseillée, voire obligatoire en entreprise

25 Août 2013 , Rédigé par francoischarles Publié dans #management

Si la productivité passe par l’amélioration des outils, de l’organisation et du poste de travail, elle dépend également de la prise de recul, de la gestion de l’énergie et de la capacité à comprendre que nous ne sommes pas des machines et que chaque être est différent.

 

La sieste en est un des ingrédients au profit également de la limitation des accidents de travail et des facteurs de risques liés au stress.

 

Par François CHARLES

Coach, conseil, formateur et auteur en stratégie, management et développement personnel

http://novial.overblog.com

 

Socialement peu admise, elle bouscule les codes et est plus ou moins bien comprise selon les « lunettes », le pied d’appel psychologique du lecteur et le degré d’équlibre de son profil de personnalité pris avec l’outil que vous voudrez (MBTI, TMS, Enneagramme, PCM, couleurs etc…). Si adoptée, elle sera acte de paternalisme et de bienveillance pour les uns, mais acte logique d’efficacité ponctuelle et organisée pour les autres.

 

sieste2.jpg

 

Au même titre que l’on regarde combien coute un séminaire sans voir l’effet de levier qu’il peut avoir sur le fonctionnement et le développement de l’entreprise, il est coutume de pointer la durée du travail sans se rendre compte de la baisse d’efficacité et de productivité de l’heure marginale. Notre historique modèle d’accompagnement social en prend un coup.

Et pourtant, l’aide à la gestion du stress est évidente, même s’il faut en conserver le minimum bénéfique, ainsi que l’aide à la créativité et à l’attention car elle permet au cerveau de reprendre structure et aux pensées de se réorganiser. Il faut la voir aussi d’un point de vue sécuritaire pour les ouvriers travaillant sur les machines, sur les chantiers de BTP et que dire des chauffeurs…

 

N’attendez pas de piquer du nez et de dépasser la ligne rouge énergétique au risque de devoir gérer une crise. Douze heures après le réveil sont maximales et pour la grande majorité, la journée de travail est déjà terminée. Le début d’après midi est donc conseillé pour conserver une batterie bien chargée. A vous de détecter si vous devez dormir à horaire régulier avec le risque de ne pas pouvoir le faire certains jours alors que l’horloge le réclame, ou si vous devez apprendre à dormir dès que possible comme les militaires sur le terrain de manœuvre ou le champ de bataille, les politiques surchargés, ou autres dirigeants, cadres ou artisans ne comptant par leurs heures. Ayez donc toujours si possible un masque dans votre sac. Faites-en de même au volant !

 

Bien entendu elle doit être courte, entre 10 et 15 minutes maximum pour ne pas perturber l’organisation mais surtout pour respecter les phases de sommeil de la nuit. Elle peut être pratiquée dans son bureau, plus ou moins confortablement mais pourquoi pas dans des salles des repos au même titre que l’on voit des salles de remise en forme, hélas surtout pour les cadres.

 

Elle ne doit pas être une revendication syndicale mais un acte de management de la direction qui doit donner la « permission » avec « protection » et doit surtout donner envie de façon encadrée pour éviter les abus mais aussi protéger des moqueries ceux qui s’y adonnent. Rappelons-nous que certains organismes réclament 6 heures de sommeil et d’autres 8 heures, que certains n’auront pas de caries sans se brosser les dents alors que d’autres en auront en se les brossant deux fois par jours. Elle peut être prise en phase de retrait dans votre PRAJI (voir article) mais de toute façon intégrée au temps de travail.

 

Et pourquoi ne pas imposer, comme autrefois en maternelle, un temps de repos sans forcément dormir ? Vu les constats énoncés, il pourrait aussi être finalement bénéfique pour tous, meme pour ceux qui n’en n’ont a priori pas besoin ...

 

 

Lire la suite

allocation de rentrée scolaire : pourquoi pas réduire le budget par une tenue uniforme à l'école

25 Août 2013 , Rédigé par francoischarles Publié dans #social

 

en cette veille de rentrée avec ses problématiques budgétaires pour les familles et pour l'ETat, je vous invite à relire cet article sur la tenue uniformeà l'école, également publié sur ce blog

 

http://lecercle.lesechos.fr/economie-societe/societe/education/221144920/tenue-uniforme-a-lecole

 

 

 

Lire la suite

la conduite tricolore de réunions

24 Août 2013 , Rédigé par francoischarles Publié dans #management

 

Les réunions sont parfois productives, parfois houleuses et parfois non constructives du fait d’un certain étouffement de certains, d’absence de compréhension, de motivation, de créativité ou de prise de responsabilité.

 

Une solution consiste à permettre à tout le monde de s’exprimer,  susciter mais également d’alimenter le débat : « la conduite tricolore ». Rien à voir avec un quelconque aspect patriotique mais regardez plutôt vers les feux tricolores qui régulent notre circulation, ui est un code de conduite commun à tous.

 

Par François CHARLES

Coach, conseil, formateur et auteur en stratégie, management et développement personnel

http://novial.overblog.com

 

Le management et la conduite tricolore des réunions bâtissent peu à peu une équipe efficace et performante qui s’autorégule et qui se prend en charge en se permettant toujours d’aller voir le manager mais moins souvent, car devenu davantage porteur de sens. Mais elle a souvent besoin au départ et de façon régulière d’une régulation individuelle et collective. Ils permettent aussi d’éviter la cacophonie improductive.

 

Le principe est très simple et je m’en sers également pendant mes formations en entreprises ou en université ou en interventions. Chaque auditeur ou collaborateur dispose d’un jeu de carton rouge, orange et vert. Dès que quelqu’un détecte un problème, un risque ou un danger, ne comprend pas ou veut émettre une remarque, il lève le carton orange ou rouge en fonction du degré d’importance.

 

Mais dès que cet aspect est émis et partagé en séance, l’astuce du porteur de sens est de pouvoir d’abord donner la parole à ceux qui auront levé le carton vert, signifiant qu’ils peuvent répondre.  

 

Vous pouvez également utiliser les cartons pour les votes de résolution ou les prises de décision où les cartons orange peuvent ainsi parfois poser les bonnes questions complémentaires.

 

Ce mode de participation permet aussi et surtout aux introvertis de mieux prendre la parole et aux autres de mieux préparer la réponse, voire de s’interroger sur ce qu’ils ont manqué, en fonction de la couleur du carton mis en évidence. Un peu comme quand quelqu’un pose une question qui semble simple et que la moitié des participants prend son stylo…

 

Cet acte est également plus fort qu’un doigt levé et exprime une réelle participation et un engagement. Je me souviens d’une mission où le directeur général cherchait un entrain pour son équipe et où le manager s’était dévoilé en parent trop normatif et bienveillant directif cassant toute initiative ou synergie de groupe venant de la base. Quand l’équipe levait bien haut le vert sur une résolution d’amélioration, il était plutôt sur un vert au raz de la table, voire d’un orange, un peu comme quand l’équipe voit la jeune femme et le manager la vieille dans la fameuse image que vous connaissez sans doute …

 

IMG-20130823-02235.jpg

 

 

Ici, il n’y a pas de cartons jaunes comme dans le sport ni de contraventions ou de points retirés comme dans le code de la route, mais il est également recommandé de freiner à l’orange plutôt qu’accélérer et provoquer un accident ou un violent coup de frein souvent dangereux pour les autres. Le risque était-il acceptable ? Nous le saurons peut-être dans le prochain article sur le risk management.

Lire la suite

1ere fete des Bourguignons

21 Août 2013 , Rédigé par francoischarles

 

autant on peut etre de droite et aimer le tram, autant on peut etre Bourguignon et etre de gauche

autant je peux pardonner à la violence et à la haine gratuite pour cacher certaines impuissances,

autant j'aime les pigeons, autant je ne peux à nouveau cotoyer la volaille locale ou exotique

autant je peux recevoir une invitation d'un simple citoyen et y aller, autant je peux recevoir maintes invitations d'élus et ne pas y aller

 

autant j'aime certains politiques, autant je ne veux plus en cotoyer d'autres ni  ranger mes états d'ames ni me mettre à genoux sans interdépendance 

mais autant je peux me défendre et paraitre pour "un con", autant je peux respecter certaines initiatives sans m'y meler

 

j'ai dit que je ne participerais plus, sine die, et à la grande surprise de nombreux d'entre vous, à toute réunion politique et je m'y tiendrai   et tant pis pour l'Europe

 

selon l'expression consacrée, je serai ce jour là "pris par ailleurs"

 

bien sincèrement à tous 

 

FC

Lire la suite

si j'écris mes livres et mes articles ? une autre question ?

18 Août 2013 , Rédigé par francoischarles

 

je n'emploirai pas ce terme qui vous vient à l'esprit car il est désormais interdit meme si le poete écrivain et homme politiqrages, que j'invente ue Leopold Sedar Senghor le défendait

 

mais à ceux et celles qui disent partout que je plagie, que je n'écirs pas mes artiles et mes ouvrages, que j'invente mes titres et mes diplomes (mais dont je conserve les emails...) etc etc  je les pardonne (et comme dirait François Patriat, je garde la liste dans ma poche) et leur signale que pour le livre  'Grand Marchandage à Bagdad" n'est pas sorti car j'ai voulu garder mon style et ne pas accepter le "n...." imposé par un éditeur

 

ce livre que j'avais ensuite fait lire m'a valu bcp d'attention de la part de nos amis étasuniens mais aussi des institutions françaises que je tenais pourtant à valoriser, preuve que ma version était réaliste...

 

FC

Lire la suite

supplique à l'intention de Mme VTW

18 Août 2013 , Rédigé par francoischarles Publié dans #politique

 

chere madame,

 

mon pied d'appel est plutot à droite mais je marche sur mes deux pieds et j'ai le respect de l'identité de la France comme de ses institutions meme si elles ne me respectent pas toujours (...). 

 

 

A l'heure des images, vous qui avez été l'élément principal de la victoire du Président de la République et etes proche du Premier Ministre, qui ont les memes gestes, ne pourriez vous pas les conseiller pour qu'ils fixent leurs mains sur un pupitre et non battre la mesure (...) comme je l'ai encore vu ce soir, perturbant ainsi le fond de leur discours et montrant leurs failles émotionnelles.

 

Il faut certes devenir qui on est mais il faut aussi s'adapter aux circonstances

 

bien sincèrement

 

FC.

 

 

Lire la suite
Lire la suite
1 2 > >>